Paru en mars 2019

« Je m'appelais Bui » - la dernière  Apache libre

« Je m'appelais Bui » - la dernière Apache libre

Auteur : Giovanni-Michel Del Franco

Thème :

Le 5 octobre 1976, une femme d'environ quarante-huit ans s'éteint prématurément dans un hameau de la petite ville d'Umbertide (Ombrie), en Italie.

Elle a vu le jour à des milliers de kilomètres de là, dans un recoin quasiment inaccessible de la Sierra Madre mexicaine. C'est une Apache, née libre dans l'ultime refuge des survivants de son peuple. Loin des réserves nord-américaines, ils mènent, jusqu'à la fin des années 1930, une existence précaire, à l'écart des villages alentour, suivant un mode de vie périlleux mais qu'ils tiennent à préserver.

Bui, de son nom apache, y naît vers 1928. Elle perd son père et sa mère très jeune, puis sa grand-mère dans l'assaut de leur campement. Elle est, dans les jours suivants, recueillie et adoptée par un couple américain, les Harris. Ils la baptisent Carmela.

Cette enfant de la Sierra Madre se trouve alors projetée dans un monde étranger : elle suit ses parents adoptifs en Californie, avant d'aller habiter en Italie chez leur fille.

Cet ouvrage retrace l'étonnant destin de Bui – Carmela, « una storiaaffascinante » (une histoire fascinante) selon les mots d'un journaliste italien.

Ce neuvième ouvrage consacré aux Amérindiens s'inscrit dans la ligne éditoriale du Chant des Hommes. L'auteur, passionné par les “Natifs” nord-américains, a consacré l'essentiel de ses travaux récents aux Apaches Chiricahua. Depuis plusieurs années, il étudie en particulier le mystère des Apaches libres de Sierra Madre.

« Je m'appelais Bui » - la dernière Apache libre
148 pages ; mars 2019 ; 17.00€ ; ISBN : 978-2-490905-00-3